À propos du racisme systémique

Le sociologue Victor Armony se dit bien « d’accord avec François Legault : les Québécois ne sont pas racistes. » Mais il est tout aussi clair pour lui qu’il y a du racisme systémique au Québec — et qu’il faut commencer par le reconnaître pour espérer améliorer la situation.

« Je dis souvent à mes étudiants que c’est un peu la même chose avec les écarts salariaux entre hommes et femmes. Ces écarts existent encore non pas parce que des hommes misogynes veulent victimiser les femmes. Mais on est dans une société qui valorise davantage les métiers des hommes. C’est le système qui fait la discrimination. Mais elle existe. »

Il compare ainsi « les barrières invisibles » qui se dressent devant les minorités visibles à ce « plafond de verre qui bloque la promotion des femmes ».

M. Armony illustre : « Les Autochtones sont surreprésentés en prison. Est-ce que ça veut dire qu’ils sont « plus criminels » que d’autres ? Non, c’est plutôt qu’ils font face à une accumulation de désavantages, et souvent depuis la naissance. Même chose pour les jeunes Noirs, qui sont plus souvent surveillés et interpellés par la police… Ça crée un lien de méfiance, qui peut faire en sorte qu’une intervention va amener de l’agressivité qui fait réagir le policier… C’est un cercle vicieux, qu’il faut casser. »

Source: Tensions raciales: entre Justin Trudeau et François Legault, des visions totalement opposées | Le Devoir

6 juin 2020

Catégorie lien