Le Château Frontenac en 1945 et le racisme

Construit en surplomb du fleuve, sur les hauteurs imprenables du cap Diamant, là où s’élevait autrefois le château Saint-Louis, résidence officielle du gouvernement de la Nouvelle-France, cet hôtel du Canadien Pacifique est une sorte de matérialisation d’un rêve de Walt Disney. Mais ce rêve a tourné au cauchemar pour ces deux hôtes.

Voici l’histoire. George D. Cannon, un docteur, et Lillian Moseley, son épouse, entendent visiter Québec. Ils réservent à cette fin une chambre au Château Frontenac, comme le font les touristes fortunés. Une fois installés sur place, ils sont tout de suite surpris de constater que l’hôtel refuse de les traiter comme les autres clients.

Le personnel leur interdit l’accès à la salle à manger ainsi qu’à d’autres lieux. Un seul motif à ce déni de service : la couleur de leur peau. Cannon et Moseley sont noirs.

Source: Le château | Le Devoir

8 juin 2020

Catégorie lien