Reprendre le contrôle de nos données

Pierre Henrichon dans Le Devoir propose que l’on retire aux compagnie privées la mainmise de nos données personnelles.

On peut donc imaginer un régime en vertu duquel les données appartiennent à une instance publique chargée d’en réguler tant la distribution que l’utilisation. Un tel régime permettrait aux entreprises de poursuivre leurs efforts dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la reconnaissance vocale, de la reconnaissance d’images et ainsi de suite. Le dépôt de données serait ouvert à tous, stimulant ainsi l’innovation. En outre, un tel régime permettrait d’encadrer les utilisations de ces données. Retirons aux Big Tech ce qui fait leur puissance : les données. Elles appartiennent à nous tous et nous devons les contrôler.

Je ne suis pas sûr de voir comment techniquement cela fonctionnerait, et il y a aussi un risque à en laisser le contrôle au gouvernement, mais c’est sûrement une piste à explorer.

Laisser un commentaire