Montréal de moins en moins dense

Un texte de mon ancien prof, Luc-Normand Tellier, qui s’inquiète de l’étalement urbain:

Déjà en 2016, en appliquant la même méthode mathématique pour calculer les limites des aires métropolitaines de Toronto et de Montréal, nous découvrions que l’aire métropolitaine de Montréal était de 29 % plus grande que celle de Toronto, alors que la grande région de Toronto avait une population de 37,5 % plus grande que celle de la grande région de Montréal.

Selon lui, tout le monde s’en sacre: « Le problème, c’est que le Parti libéral du Canada table de moins en moins sur le Québec et la CAQ, de moins en moins sur l’île de Montréal. Quant à Projet Montréal, il parlait d’étalement urbain avant son accession au pouvoir et il n’en parle plus depuis. »

L’exode se poursuit et on ne peut pas reprocher aux gens de succomber à l’attraction de la banlieue, mais on peut sûrement faire mieux pour rendre Montréal plus attrayante.

Laisser un commentaire