Sidney Powell: quand les polémistes se désavouent eux-mêmes

L’avocate de Donald Trump dans le dossier de la fraude électorale imaginaire lors de la dernière élection a offert une défense magique:

Les avocats de Sidney Powell ont écrit qu’«aucune personne raisonnable» n’aurait pu croire que les accusations de leur cliente étaient «des déclarations de faits» : «Les personnes raisonnables comprennent le langage de l’arène politique qui est, comme celui utilisé dans des conflits professionnels, souvent vitupérant, abusif et inexact. C’est un principe reconnu que les déclarations politiques ont tendance à être exagérées», peut-on lire dans la demande de rejet.

Ça ressemble un peu à la défense de Tucker Carlson de Fox News dans une poursuite (« Carlson is not ‘stating actual facts’ about the topics he discusses and is instead engaging in ‘exaggeration’ and ‘non-literal commentary.’ ») ou d’Alex Jones, qui serait une sorte d’acteur selon son avoctat (« He’s playing a character »).

Bref, des gens qui s’assument.

Laisser un commentaire