Les moutons anti-vaccins

Semble-t-il qu’aux États-Unis (et ça doit percoler jusqu’ici) les producteurs de désinformation contre les vaccins ne seraient qu’une douzaine.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les 425 comptes antivaccins les plus actifs sur les réseaux sociaux. Ils ont constaté que ces comptes avaient un total de 59,2 millions d’abonnés en décembre 2020, ce qui représente une hausse de 877 000 par rapport à juin 2020. Le contenu de plus de 689 000 publications antivaccins créées au cours des deux derniers mois provenait au départ d’à peine 12 de ces 425 comptes. « Un moyen clair et immédiat d’arrêter la diffusion de désinformation antivaccin serait de retirer ces 12 comptes des plateformes », estime M. Ahmed. Un rapport déposé par le CCDH l’an dernier a montré que dans 95 % des cas où des informations erronées sur la COVID-19 étaient signalées par des utilisateurs, les plateformes de réseaux sociaux ne prenaient aucune mesure.

Ça ne prend que 12 fabulateurs pour influencer 60 millions de personnes. C’est beau la viralité.

Laisser un commentaire