Moins de règles environnementales si vous êtes bien plogués

Selon Le Devoir, « une exemption permet au géant DuPont de vendre — et ce, jusqu’en 2023 — une mousse isolante qui contient des substances dont les émissions sont cinq fois supérieures à la norme canadienne. »

Pendant ce temps-là, des entreprises d’ici se sont adaptées.

« Pour vous donner une idée, si on met un pouce de notre produit sur un terrain de football, c’est l’équivalent de 0,17 tonne métrique de CO2 qui sera émis. C’est l’équivalent de ce que produit un avion pendant 22 minutes », indique M. Voyer. À partir de ces calculs, il est possible d’estimer que, pour une même surface, les émissions du produit de DuPont et d’Owens Corning dépasseraient 125 tonnes, soit l’équivalent de plus de 11 jours d’avion.

Raison de plus pour encourager l’économie locale.

Laisser un commentaire