Répondre à tous

Dans ma boîte de courriel de l’UQAM ce matin :

  • Un type envoie le menu du service de traiteur de l’UQAM, dans un fichier PDF de 4mo;
  • Quelqu’un répond à tous que c’est fou dans la tête d’envoyer un fichier de 4mo;
  • Quelqu’un d’autre répond à tous que c’est fou dans la tête d’envoyer un fichier de 4mo;
  • Quelqu’un d’autre répond à tous que c’est fou dans la tête d’envoyer un fichier de 4mo;
  • Quelqu’un d’autre répond à tous que c’est fou dans la tête d’envoyer un fichier de 4mo;
  • Une personne suggère à tous d’arrêter de répondre à tous;
  • Quelqu’un d’autre répond tous que c’est fou dans la tête d’envoyer un fichier de 4mo;
  • Une personne suggère à tous d’arrêter de répondre à tous;
  • Une personne suggère à tous d’arrêter de répondre à tous;
  • Une personne suggère à tous d’arrêter de répondre à tous.

C’est pas toujours vite, des professeurs d’université.

Et d’ailleurs, est-ce si grave un fichier de 4mo ? À ce que je sache, on n’est plus sur le 56k, à l’UQAM.

Courrielleur : pratique

J’ai fais l’expérience cette semaine du service Courrielleur, de The Code Kitchen, pour l’envoi massif de courriels. Très pratique ce joujou.

Il permet de gérer une liste de diffusion, de planifier des campagnes d’envois, et d’obtenir des statistiques sur qui ouvre les courriels et qui clique sur les liens inclus dans ces courriels. L’interface est simple et efficace, et Courrielleur (pas sûr que c’est un beau nom par contre) fait tout en son pouvoir pour ne pas devenir une plateforme de pourriel ou de polluriel (ça dépend si vous les considérez comme de la pourriture ou de la pollution).

Semble-t-il que le courriel reste encore la tactique marketing la plus rentable selon les experts du milieu…