Noël électrique, la suite

À tous ceux qui suivent le dossier du voisin d’en face (et vous êtes nombreux, je pense), sachez que sans doute mu par la honte d’avoir subit l’opprobre sur ce blogue et/ou ému par le fait que son carrousel tournant était tout embué, ledit voisin a retiré des ondes ledit carrousel pour une période indéterminée.

Ça laisse un grand vide sur la rue des Érables…

Les Libéraux disent non à Siemens

Mr. Pointu du Périscope a su tirer parti de l’apologie que j’avais fais de son site pour réclamer que je lui donne un peu de répit dans la confection de la liste des 30 bourdes de Jean Charest.

Comme la nouvelle de Louis-Gilles Francoeur sur le refus du gouvernement Charest à une offre de projet éolien au Saguenay Lac Saint-Jean ne semble pas avoir été reprise à beaucoup d’endroits, je me suis dit qu’il ne serait pas fou de faire un petit quelque chose à ce propos sur Cent Papiers et l’offrir au Périscope.

J’ai tenté d’ajouter quelques informations supplémentaires à l’histoire, parce qu’il faut donner l’exemple d’un journalisme civique qui ne fait pas que remâcher ce que disent les médias traditionnels, mais ça reste sommaire.

Comme ce n’est pas un texte d’opinion, j’y suis allé assez molo, mais je compte sur Mr. Pointu pour y ajouter une phrase choc.

La vengeance de Michael Crichton

Michael Crichton, auteur du célèbre “Jurassic Park”, est aussi reconnu pour nier le réchauffement global et pourfendre “l’environnementalisme comme religion“.

Dans le magazine New Republic de mars dernier, le critique Michael Crowley s’est attaqué à cette position de Crichton, et ce dernier l’a plutôt mal pris.

Le dernier roman de l’auteur présente donc un personnage qui s’appelle, oh hasard, Michael Crowley, et qui est un journaliste… pédophile !

Alex Burnet was in the middle of the most difficult trial of her career, a rape case involving the sexual assault of a two-year-old boy in Malibu. The defendant, thirty-year-old Mick Crowley, was a Washington-based political columnist who was visiting his sister-in-law when he experienced an overwhelming urge to have anal sex with her young son, still in diapers. Crowley was a wealthy, spoiled Yale graduate and heir to a pharmaceutical fortune. …

It turned out Crowley’s taste in love objects was well known in Washington, but [his lawyer]–as was his custom–tried the case vigorously in the press months before the trial, repeatedly characterizing Alex and the child’s mother as “fantasizing feminist fundamentalists” who had made up the whole thing from “their sick, twisted imaginations.” This, despite a well-documented hospital examination of the child. (Crowley’s penis was small, but he had still caused significant tears to the toddler’s rectum.)

Ça manque un peu de classe.

Via: TPMmuckraker December 14, 2006 11:45 AM