Mes hommages au Gérant d’estrade

Juste un mot pour souligner l’incroyable mémoire visuelle d’Émile qui a reconnu l’image que j’ai ajoutée ci-haut :

15:06:56 Molaram: ton en-tête, est-ce que ça se trouve à être cette bâtisse laide au coin de Des Pins et St-Denis?
15:09:24 oniquet: cibole, t’as l’oeil !
15:10:09 Molaram: j’ai toujours été fasciné par ce genre de structures laides
15:10:15 Molaram: on en a une pareille à Alma
15:10:22 Molaram: ça vient me chercher
15:10:54 Molaram: laid + turquoise = très laid
15:11:12 oniquet: héhé
15:11:21 Molaram: sur ce, je reviens un peu plus tard
15:11:22 Molaram: ciao
15:11:34 oniquet: ouais, j’ai fait un travail dans le cadre de mon bac en urbanisme sur la rue des pins, et j’ai trouvé ça dans mes vieilles photos

Notez qu’à partir de 15:11:34, je parlais tout seul.

Le pop-corn à saveur de maïs (et de beurre)

Il y a quelques semaines, pendant que nous “couvrions” un match pour le Sportnographe, notre hôte nous fit un de ses maïs soufflé à saveur de maïs (c’est pas une blague) dont il a le secret. Or, à l’ouverture du sac, une bouffée de vapeurs toxiques s’est répandue dans tout l’appartement, à tel point que nous avons craint un instant pour notre santé. Nous n’avons évidemment pas mangé ledit pop-corn. Je pris la porte avant la fin de la rencontre (Canadien perdait, de toute façon).

Ce matin, le Devoir nous apprend que le faux beurre serait la cause de la “maladie du travailleur du pop-corn” :

“L’Union internationale des travailleurs de l’alimentation (UITA) appelle au retrait immédiat du marché canadien du diacétyle, un additif alimentaire largement utilisé par l’industrie pour donner artificiellement le goût du beurre à des milliers de produits, dont le pop-corn. Ce geste, qu’Ottawa n’a toutefois pas l’intention de poser pour le moment, est jugé nécessaire par l’organisme basé en Suisse, et ce, pour prendre le temps de réévaluer cette substance chimique soupçonnée d’être à l’origine d’une maladie pulmonaire irréversible.”

Dorénavant, nous mangerons des pinottes.

J’ai une radio qui peut aussi servir de téléphone

Me voilà avec un téléphone cellulaire. J’aurai resisté jusqu’en 2008.

J’ai choisi mon téléphone parce qu’il inclut la radio FM. D’ailleurs, c’est pas mal plus un récepteur FM qu’un téléphone, jusqu’à maintenant.

Ne m’appelez pas ce soir, je serai au Yulblog, je ne vous entendrai pas.

inouille.com – le retour

inouille

Il y a de cela bien longtemps, dans les années 2004, les amis et moi nous amusions à dire des niaiseries sur notre “blogue collectif” (mettons) inouille.com. Au départ, nous voulions appeler ça “Internouille”, mais le .com était déjà pris.

Un peu nostalgique, nous avons décidé de repartir la patente, mais en utilisant la “plateforme” de CentPapiers. inouille ressuscite donc sous forme de média citoyen pas utile. Au menu : potins, humour, chroniques, politique, citations, vidéos, tout ce que vous voulez.

Dans le meilleur des mondes, la patente servirait à financer le moindrement les activités de CentPapiers. Dans le pire des mondes, on se fait poursuivre pour avoir mis des photos de Britney Spears en petite tenue.

Le site était prêt depuis belle lurette, mais nous n’avions pas eu le temps de préparer le lancement. Monsieur Dumais est tombé sur un obscur commentaire fait sur le blogue de Julien Brault la semaine dernière à ce sujet, et en a profité pour en parler sur MédiaBiz. Pas le choix de procéder, donc. Alors voilà, inouille.com.

P.S.: J’avais choisi de belles couleurs kitsch, mais les personnes sondées n’aimaient pas, alors c’est maintenant plus… hmmm… classique.

Vous avez fait erreur de numéro

C’est fou comme il y a des gens qui sont perdus dans “les internets”. Sur CentPapiers, on retrouve régulièrement des commentaires de visiteurs qui pensent s’entretenir directement avec une personnalité. Par exemple, un commentateur qui s’adresse personnellement à un artiste suite à une critique de disque : “Salut Laurence, j’aime vraiment ce que tu fais, quand est-ce que tu vas venir à Pohénégamouk ?”

Un bel exemple aujourd’hui, ici-même, dans un commentaire à un billet que j’ai fais sur la superbe émission Le Banquier :

“Pendant les 20 dernières années, je vis, dans le péché (nous ne sommes pas mariés), avec un homme EXTRAordinaire. Ce dernier m’a lancé le défi de m’inscrire à votre spectaculaire et fabuleuse émission. Il veut voir sa blonde à la télé :o)

Cela m’a donné l’idée de l’inscrire, lui. S’il est choisi pour une entrevue, je suis certaine que vous retiendrai sa participation. Tout le monde aime Jean-Marie. Il a un “je ne sais quoi” qui vous attire et qui vous éblouie. Je suis confiante que les millions de spectateurs qui regarde le Banquier seront charmés par sa personalité et sa beauté qui est encore plus belle à l’intérieur. Jean-Marie a sauvé la vie d’une adolescente, alors qu’elle et sa moto-neige ont passés au travers la glace sur une rivière. Il donne sans compter – – il est mon héro et mon inspiration dans la vie de tous les jours. De quelle façon peut-on l’inscrire pour participer au banquier??”

Je suis supposé faire quoi avec ça moi ?