Claude François a du pep dans le soulier

Pour une raison qui m’échappe, j’écoute régulièrement la pièce “Bélinda” de Claude François par les temps qui courent. La copine s’est procuré les “Plus grands succès” de ce dernier.

Disons que la chanson a du punch, mais la vidéo mettant en vedette Claude François qui s’agite de la patte parvient encore plus à vous mettre de bonne humeur :

One Hectic Sunset

Je viens de découvrir la musique de quelques potes du secondaire / Cégep : One Hectic Sunset. À l’époque, j’ai même été chanteur-vedette (ça se dit) dans notre formation skate-punk-mélodique. Assez courte carrière disons. J’espère ne jamais trouver de vidéo de nos prestations sur YouTube.

Maintenant, ils donnent dans le punk-rock-métal, et ça sonne plutôt bien, même si j’ai été surpris de retrouver à la fois Strung Out et Mogwai dans les influences du groupe.

M’enfin, tout ça pour dire qu’ils donnent un spectacle le 31 mai à St-Jérôme, et que St-Jérôme, c’est pas la porte à côté, hein.

Un message du batteur des Corduroys

J’avais mis il y a quelques temps une vidéo des Corduroys, un groupe des années 1960, sur YouTube.

Et bien voilà que le batteur du groupe m’écrit (en anglais, bizarrement) pour m’expliquer combien heureux il est :

“Hello Oniquet,it brought back alot of memories when i saw this clip.This was recorded on tv radio canada on jeunesse oblige back in 1967. There was 3 other songs we played about the same time.It would be super to see it again.Would it be possible for you to download them in you tube like you did with je t’aime trop. Thank you for your time in bringing happy moments in my life. Hve a nice day and to see your name again in you tube.”

Je vais regarder ça, cher drummer des Corduroys.

Spoon au National, à Montréal

J’ai hier assisté au spectacle de Spoon au National. C’était une belle soirée : un début de match pas trop mal de Canadien, un nombre de bière idéal pour se mettre dans l’atmosphère du concert, et une arrivée au National synchronisée parfaitement avec l’entrée sur scène de Spoon. Une prestation un peu sobre, mais “tripative” comme dirait l’autre. N’eut été des flatulences d’un spectateur non identifié, c’eut été parfait. Encore une fois, j’ai usé de ma caméra poche pour faire une vidéo poche :

Peut-être apprécierez-vous plus la version de SNL :

Tension linguistique

Très beau spectacle de Beirut, hier, à la Sala Rossa. Ça rend encore plus heureux quand un chanteur, l’étatsunien Zach Condon dans ce cas-ci, s’avère parler un français relativement bon, et se force pour le faire.

Reste qu’il suffit qu’une [insérez un mot pas fin] crie “Speak english !” et s’engueule avec un type qui lui explique qu’on est à Montréal et qu’il peut bien parler la langue de son choix, pour me faire oublier le spectacle pendant, hmmm, trois morceaux au moins.

J’aurais eu envie de lui dire que c’est entre autres à cause de ce genre d’attitude imbécile que l’idée d’indépendance subsiste, et que si les anglos étaient le moindrement opportunistes, ils arriveraient sans doute à en convaincre plus d’un de rester dans un Canada-uni-bilingue-d’un-océan-à-l’autre.

Sur une note plus joyeuse, voici un vidéoclip de Beirut :

Marmottes Aplaties par Trois Accords

Hier, j’ai assisté distraitement et malgré moi au spectacle des Trois Accords et me suis subitement pris à m’ennuyer beaucoup des Marmottes Aplaties et de leur premier album, avec leurs paroles du genre:

“Les pas fin-in-ins, sont méchant-ant-ants. Les pas fin-in-ins, ont des grandes dents.”

Ce qu’il faut peut-être constater, c’est que les Marmottes étaient en avance sur leur temps. Tiens, je crois que je vais les rapatrier sur mon baladeur MP3 d’une marque reconnue.

Pas de The Police pour le Devoir

Tout comme Mario Asselin, j’ai été désolé d’apprendre ce matin que Le Devoir n’aura pas accès au spectacle de The Police (je n’aurais certainement pas lu la critique, mais bon) :

“On signale en un mot au Devoir que plusieurs médias annoncent volontiers la mise en vente des spectacles du groupe mais que notre journal, lui, s’entête depuis trop longtemps à ne pas vouloir confondre publicité et information. «Il est plus facile de faire des affaires avec d’autres journaux. Pourquoi est-ce que vous, vous n’annoncez pas la mise en vente des billets de nos différents spectacles?» On nous demande au passage d’expliquer comment il se fait qu’on tient à couvrir un spectacle de Barbra Streisand, par exemple, mais qu’on ne fait rien lorsqu’il s’agit de Disney on Ice, comme si le lien de l’un à l’autre allait de soi!”

J’avais d’ailleurs été tout aussi désolé de constater que le cahier “Arts et spectacles” de la Presse de samedi ressemblait à une publicité de The Police (“de The”, ça ne sonne pas très bien hein ?). Il y a peut-être un lien avec les pratiques du groupe Gillett…

J’avais d’ailleurs dit à ceux à proximité desquels je lisais le journal dans la face au détriment toutes les règles de savoir-vivre, “ça intéresse qui, The Police ?”. On dirait que ça intéresse Carl.

Déménagement de la musique rétro

Tant qu’à y être, je me suis dit qu’il serait peut-être mieux d’insérer mes vidéos rétros sur un site dédié, et de poursuivre l’expérience à plus long terme. Il y en a une foule sur Youtube. Un nom de domaine pas trop mal (quebecvideos.com) et une couple d’heures d’adaptation d’un thème WordPress plus tard, voilà le travail.

Donc, pour la suite des choses, à commencer par Les Lutins qui se dandinent pas mal, il faudra vous rendre là-bas.