Étiquette : politique

La ceinture de sécurité en 1987: dictature!

Nous sommes condamnés à revivre l’histoire, faut croire.

L’oeuf ou la poule de l’autoritarisme

Des chercheurs se sont demandé si les politiciens à tendance autoritaire étaient attirés par le Parti Républicain, ou si c’était plutôt le Parti Républicain qui les rendaient autoritaires. Il semble que ce soit la deuxième option.

In both cases, the findings show a more consistent and stronger reverse temporal relationship between support for Republicans and the child-rearing measure of authoritarianism. Authoritarianism is not exogenous from political attitudes as widely assumed. Instead, the authoritarian divide appears to be largely a product of cue taking on the part of the electorate mimicking their political leaders.

Ils se crinquent tous ensemble.

Mike Huckabee veut bénéficier du privilège chinois…

Un champion.

La philanthropie n’est pas toujours désintéressée

On s’en doutait, mais les philanthropes ont tendance à privilégier des causes qui peuvent les aider.

This theoretically oriented review examines how big philanthropy in the United States and United Kingdom serves to extend elite control from the domain of the economic to the domains of the social and political, and with what results. Elite philanthropy, we argue, is not simply a benign force for good, born of altruism, but is heavily implicated in what we call the new age of inequalities, certainly as consequence and potentially as cause.

On parle ici des États-Unis entre autres, où le filet social est bien différent du nôtre. Dans un monde idéal, le gouvernement choisirait à quelles causes distribuer l’argent, et non pas les plus riches. L’un n’excluant pas l’autre, bien sûr.

Réfléchir avec ses tripes

Selon plusieurs études, les conservateurs auraient tendance à prendre des décisions selon leurs tripes tandis que les progressistes auraient tendance à tergiverser.

“Conservatives tend to ‘go with their gut’ and make quicker, more intuitive decisions,” Ruisch explained. “Because they spend less time agonizing about which response might be correct, they tend to feel more confident in the response that they ultimately select. Liberals, conversely, tend to consider a broader range of responses. Thinking of all the different answers that could be correct then leads them to feel less confident in the answer that they ultimately choose.”

Il y a des situations où il est nécessaire de tergiverser et d’autres où il faut agir vite, quitte à faire des erreurs. Je vote pour l’équilibre.

Reconstruire la sphère publique

Quelques pistes de solutions intéressantes qui pourraient nous mener vers un monde où nous n’abandonnons pas notre vie privée à des compagnies qui n’ont que pour objectif de faire du profit en suscitant des réactions, parfois pour les mauvaises raisons.

Let your imagination loose: What would it really mean to have human rights online? Instead of giving private companies the ultimate decision about whose accounts—whether yours or the president’s—should be deleted, it might mean online citizens could have recourse to a court that would examine whether they violated their terms of service. It would also mean being in charge of your own data. You could give medics all the information they need to help fight diseases, for example, but would also be guaranteed that these data couldn’t be repurposed. If you were to see advertising, political or otherwise, you would have the right to know not only who was behind it, but how your data were used to target you specifically.

On a des options. Il ne manque que la volonté de les mettre en place.

Le revenu minimum garanti encouragerait les gens à travailler

Je ne connais pas assez le concept de revenu minimum garanti pour me faire une opinion, mais cette nouvelle tend à démontrer que les effets pourraient être bénéfiques.

The most eye-popping finding is that the people who received the cash managed to secure full-time jobs at more than twice the rate of people in a control group, who did not receive cash. Within a year, the proportion of cash recipients who had full-time jobs jumped from 28 percent to 40 percent. The control group saw only a 5 percent jump over the same period. The researchers wrote in their report that the money gave recipients the stability they needed to set goals, take risks, and find new jobs.

When a California city gave people a guaranteed income, they worked more — not less

Le droit de désinformer

Selon un jugement ontarien, la liberté d’expression donne le droit de désinformer:

La Constitution canadienne protège le droit des internautes d’écrire sur Twitter ou sur Facebook que Jagmeet Singh est musulman, qu’Erin O’Toole n’a jamais fait son service militaire ou que Justin Trudeau n’est pas né au Canada, tranche une juge ontarienne. Du même coup, il devient permis de faire ce genre de désinformation durant une campagne électorale.

C’est toujours ce point en matière de liberté d’expression qui me fait hésiter quant à ses limites. La liberté de mentir délibérément avec toutes les conséquences que ça peut avoir. C’est bien beau d’avoir l’option de poursuivre en diffamation, mais c’est long et compliqué. Alors qu’un mensonge est si vite arrivé….

AJOUT: Semble-t-il que le jugement n’a pas une si grande portée. “Il dit simplement que la manière dont le législateur l’a fait est maladroite et que le gouvernement devrait retourner à sa table à dessin pour écrire une interdiction qui est mieux circonscrite de manière à éviter des dérapages qui pourraient empiéter de manière indue sur la liberté d’expression.”

Comprendre la machine

Même si je suis en général pour une grande place de l’État dans la gestion de la société, je vis des frustrations devant la lourdeur de la bureaucratie. L’amélioration des processus, la logistique, ça m’intéresse à petite échelle dans mon quotidien. Je me demande toujours comment tournent les rouages de l’État et comment on pourrait les améliorer. Paul Journet décrit bien mon sentiment:

Vu de l’extérieur, pour un journaliste, il est difficile de comprendre cette fameuse machine. Je l’avoue, je la nomme sans tout à fait être certain de savoir de quoi il est question. Elle ressemble à une grosse boîte noire. On ne voit pas ce qui s’y passe, mais on subit ce qui en sort. Et c’est parfois frustrant.

Parfois, j’aimerais qu’on me présente un gigantesque graphique de tous les processus pour que je comprenne où est le problème. Problème que je serais sûrement incapable de régler, mais bon.

Ça m’a fait du bien d’en parler.

Les nouvelles d’extrême-droite sont celles qui suscitent le plus d’engagement sur Facebook

Selon une étude de la NYU, sur Facebook, ce sont les sources d’information extrémistes qui font réagir le plus. Celles de droite avant celles de gauche.

Sources of news and information rated as far-right generate the highest average number of interactions per follower with their posts, followed by sources from the far-left, and then news sources closer to the center of the political spectrum.

En plus, parmi les publications d’extrême-droite, ce sont celles qui contiennent de la désinformation qui récoltent le plus d’interactions.

Looking at the far-right, misinformation sources far outperform non-misinformation sources. Far-right sources designated as spreaders of misinformation had an average of 426 interactions per thousand followers per week, while non-misinformation sources had an average of 259 weekly interactions per thousand followers.

Encore un exemple qui démontre que l’extrémisme et la désinformation sont un modèle d’affaire. Plus tu exagères, plus tu mens, plus tu fais réagir, plus tu récoltes des pages vues.