Étiquette : science

Du retour à la brutalité

Malgré le titre pour le moins intense, j’avais trouvé intéressante la lettre ouverte (Le Québec, champion mondial de la brutalité) où le professeur Normand Mousseau contestait la pertinence des nouvelles mesures sanitaires.

La liste des signataires faisait toutefois douter. M. Mousseau est prof de physique. Il y avait aussi une psychologue, un vétérinaire et un prof de français. Pas de mal à ça, mais c’est moins crédible que s’ils avaient été experts en santé publique.

Or voilà que M. Mousseau doit s’excuser qu’une des autrices soit complotiste et un autre signataire s’en dissocie en partie.

¯\_(ツ)_/¯

Le complotisme programmé dans nos cerveaux

Beaucoup de comportements humains nous viennent de la préhistoire. C’est le cas de l’indignation, mais aussi du complotisme.

Il y a des centaines de milliers d’années, l’Homo sapiens vivait dans un monde où les complots étaient monnaie courante. Le risque d’être tué par des tribus hostiles était beaucoup plus grand qu’il ne l’est de nos jours, dans la société moderne, explique le psychologue Jan-Willem van Prooijen, chercheur à l’Université libre d’Amsterdam et auteur d’un livre sur la psychologie des théories conspirationnistes.

Ceux d’entre nos ancêtres qui savaient détecter les complots avant qu’ils ne se manifestent avaient un avantage sur les autres. C’est donc un trait qui a été favorisé dans l’évolution. Nous croyons que nos cerveaux se sont adaptés pour être à l’affût des conspirations hostiles, explique le chercheur.

Nous sommes prédisposés à être conspirationnistes

Je reviens encore avec cette idée que nous avons des émotions du paléolithique, des institutions du moyen-âge et des technologies dignes des Dieux. C’est un peu pour ça que ça chie.

La téléportation fonctionne… à 90%

Des scientifiques sont parvenus à téléporter de l’information à 44km de distance avec un taux de réussite de 90%.

Qubits that are introduced to one another have their identities ‘entangled’ in ways that become obvious once they’re finally measured. Imagine these entangled qubits as a pair of dice – while each can land on any number, they are both guaranteed to add to seven no matter how far apart they are. Data in one location instantly reflects data in another. By clever arrangement of entangling three qubits, it’s possible to force the state of one particle to adopt the ‘dice roll’ of another via their mutually entangled partner. In quantum land, this is as good as turning one particle into another, teleporting its identity across a distance in a blink.

Quantum Teleportation Was Just Achieved With 90% Accuracy Over a 44km Distance

Avec un taux de fidélité de 90%, je me demande si ça veut dire que si on téléportait Jeff Goldblum, il lui manquerait un membre.

Construire un pont avec de beaux grands bateaux

Capture d’écran 2015-04-21 à 16.14.25

L’État de Washington songe à transformer d’anciens bateaux de guerre, des portes-avions de la guerre du Vietnam, en pont à péage.

Un représentant de l’État croit qu’aligner trois porte-avions serait parfait, ou encore deux porte-avions avec un pont pour les relier au centre.

Une option qu’on n’a jamais envisagée pour le pont Champlain. À la place de faire un pont avec des bateaux, on a engagé SNC-Lavalin qui va nous monter un beau grand bateau.

Une manifestation d’hologrammes

leia

Une nouvelle loi vient d’être passée qui limite le droit de manifester et prévoit des amendes importantes pour tout rassemblement non autorisé… en Espagne.

Pour protester contre cette loi, un collectif d’associations a organisé une manifestation d’hologrammes.

“Cette protestation d’un nouveau genre a eu lieu vendredi 10 avril 2015, à Madrid, en face du Parlement. Elle a été préparée de longue date puisque tous ceux qui voulaient y participer avaient la possibilité via un site internet, Hologrammas por la libertad, d’enregistrer un message sonore ou une vidéo grâce à la webcam. Les sons étaient diffusés pendant la manifestation et les images ont été transformées afin d’être projetées sous la forme d’hologrammes.”

C’est une belle percée pour les activistes de salon qui pensent faire leur part à likant un statut d’Anarchopanda sur Facebook ou en signant une pétition que personne ne va lire.

On ne sait pas si les policiers sont allés bûcher les hologrammes parce qu’ils n’avaient pas donné leur tracé IP.