Bye bye Spip

La migration du Sportnographe vers WordPress implique que j’ai n’ai plus de sites sous Spip à gérer. C’est la fin d’une époque !

En 2002, j’avais commencé à bidouiller avec Spip pour monter un site pour le journal des étudiants en urbanisme. Ma maîtrise du logiciel en question m’avait incité à l’utiliser pour mes autres sites. Inouille, le Sportnographe, CentPapiers…

Mais Spip n’évoluait pas très vite et ne bénéficie pas d’une communauté aussi active que celle de WordPress.

Ne reste plus maintenant qu’à régler les problèmes de vitesse du site, ou celui qui fait que mon serveur plante toutes les deux heures… mais c’est un détail.

CentPapiers sous WordPress ?

J’ai une envie folle de migrer CentPapiers de Spip vers WordPress (ou WordPress MU). Ça aurait bien sûr quelques désavantages :

  • le désagrément de faire correspondre les données de Spip et WordPress (on est maso, mais pas tant que ça);
  • refaire les tutoriels (on va faire faire ça par Jean-Philippe, tiens);
  • me faire dire que WordPress n’est pas un CMS.

Mais aussi des avantages :

  • l’agrément de faire correspondre les données de Spip et WordPress (on est un peu maso);
  • une sans doute meilleure indexation dans Google;
  • des tonnes de plugins;
  • bénéficier d’une grande communauté pour aider dans le bidouillage;
  • le fait que beaucoup de rédacteurs utilisent déjà WordPress;
  • la possibilité pour ces derniers de publier en double sans effort;

Maintenant, est-ce que c’est débile comme idée ? Y’a-t-il des problèmes que je ne vois pas ?

PS : À ceux qui me diront “Drupal ?”, je répondrai que c’est trop compliqué pour moi.